cd_birth.of.joy

Le casting : Ce power trio néerlandais possède une composition aussi simple qu’efficace. Un guitariste-chanteur (Kevin Stunnenberg) qui réveille le fantôme de Jim Morisson, un batteur (Bob Hogenelst) manifestement élevé en plein air qui cogne comme un bûcheron et un organiste (Gertjan Gutman) connecté au cosmos qui vous propose une expérience proche de la prise de substances hallucinogènes.
Le concept : Prenez la fougue du MC5, la puissance de Led Zeppelin, les envolées lyriques des Doors joué avec la flexibilité de Wolfmother et vous aurez un aperçu du rock psychédélique et endiablé de Birth Of Joy.
Le verdict : Sensation de ces dernières années, leur réputation n’est plus à faire. L’un des atouts majeurs de cet enregistrement reste la tonalité des instruments. Ici pas d’effets spéciaux, ni de vocoder. Le trio colle à son identité jusqu’au bout et cette combinaison fâche le diable en personne qui s’invite dans nos esprits. Le panel rock est exploré dans bon nombre de recoins et sans détournement, ils viennent détruire les frontières. Ils parviennent également à faire ressortir nos émotions les plus primaires en conjuguant la rudesse d’un Queens Of The Stone Age aux mélodies hypnotiques des Doors.
Birth Of Joy continue dans ses efforts louables de redonner ses lettres de noblesse au rock sans artifices et sans manigance. C’est avant tout un groupe de scène et ce nouvel album est là pour nous le prouver. Indispensable, incontournable, jubilatoire…ce live volcanique ne laissera personne de marbre. J’espère que votre cage thoracique est bien accrochée, la sortie est imminente ! (Arno Jaffré)

Long Branch Records

www.birthofjoy.com

A propos de l'auteur

Articles similaires