La trentenaire, fraichement en solo depuis le split de Gossip, semblait d’humeur joyeuse, presque incrédule de fouler la scène du fameux Montreux Jazz. Beth Ditto, robe à paillettes, était en charge de chauffer le public avant les légendaires Pet Shop Boys. C’est auréolée de son nouveau ‘Fake Sugar’, que l’Américaine a débarqué toute sautillante. ‘Oh my God’ a lancé la machine, suivi du tout aussi tubesque ‘In and Out’. Entrecoupé de petits monologues hilarants, Beth Ditto s’est mis le public dans la poche grâce à un naturel plutôt sympathique. L’alcool joyeux aidant, elle s’est risquée à quelques mots en français. Diminuée par une voix cassée, elle n’a cependant pas ménagé ses efforts et a l’amené dans les hauteurs habituelles, ce qui est plutôt honorable. Le single ‘Fire’ a parfaitement fonctionné. Notons quand même que le public était présent majoritairement pour Pet Shop Boys ce qui s’est parfois ressenti durant la performance de la chanteuse notamment à l’arrivée du hit ultime ‘Standing in the Way of Control’ qui aurait dû soulever la foule. Petits clins d’œil encore à Gossip avec ‘Heavy Cross’ toujours aussi efficace. 1h15 d’une pop rock glam menée par ce petit bout de femme, qui a su emmener l’audience avec elle et qui, en vraie fan, s’est mêlée à l’assistance pour profiter du concert des Anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.