Né il y plus de 10 ans comme un festival pour groupes locaux, le Baden in Blut Festival sur Lörrach, une petite ville allemande à la frontière de la Suisse, ont su ce créer un nom respectable entre les petits festivals dans la région du sud grâce à une programmation très sympathique avec un mixte de groupes moins connus et d’autres beaucoup plus établis. Depuis deux ans ils ont déménagé dans la ville voisine de Weil-am-Rehin, dans le gros parc Landesgartenschau mais la qualité de la programmation n’en a pas été affectée et cette dernière édition a tenue le coup en présentant Caliban en headliner accompagné par Death Angel et Moonspell en tant qu’invités très spéciaux ainsi que beaucoup d’autres groupes.

Les festivités de ce beau samedi commencent à midi avec une série de groupes allemands, mais à cause de gros bouchons dans la région de frontière, nous arrivons à peine pour écouter quelques riffs de guitare de Mantar. Eux aussi victimes du trafic très intense de ce samedi (merci aux achats des Suisses en Allemagne !), le duo semble être encore plus fâché et leur doom-sludge encore plus lourd que d’habitude !

Pour nous amener une atmosphère plus joyeuse et festive, monte sur scène Hedievolk et leur pagan/volk metal. Malgré le soleil et la chaleur le public devant la petite scène commence à danser et bouger grâce à la prestation sympa des Hollandais. Soleil qui semble par contre mettre encore plus à l’aise les Brésiliens de Krisiun. Leur death metal un peu old-school et influencé par Sodom et Morbid Angel est présenté dans un set très intense et apprécié par les fans.

Jusqu’à maintenant l’atmosphère du festival a été très tranquille et la majorité du public, ainsi que plusieurs curieux, y compris des familles avec gamins, ont bien consommés aux stands de nourriture à l’extérieur de la zone des concerts, surtout le biergarten ou plusieurs sortes de bières on fait la félicité de la foule. L’attention du public commence sérieusement à être capturé par Moonspell et leur charismatique chanteur Fernando Ribeiro. Concert spécial des portugais qui nous jouent l’album Irreligious en entier pour fêter les 20 ans de la parution. Des morceaux comme ‘Opium’, ‘Awake’ , ‘Mephisto’ ou ‘Mr. Spiegalmann’ sont désormais des classiques du groupe et l’appréciation du public est évidente. Le concert se clôt superbement avec ‘Vampiria’ et le ‘sing-along’ ‘Alma Mater’.

Difficile maintenir une telle qualité pour Death Angel, mais l’expérience et le catalogue de 30 ans de carrière du groupe de la Bay Area de San Francisco leur permet de conquérir le public présent. Leur thrash metal capture les fans depuis le début et Mark Osegueda semble s’amuser sur scène et, entre une gorgée de Bombay Sapphire, incite le public. Prestation sympa et convaincante. La nuit tombe et l’air se rafraîchit dans le parc. Quelques fans commencent à quitter le festival, surtout ceux qui n’ont pas trop affinités avec les sonorités plus moderne de l’headliner.

Entre temps un public plus jeune se place devant la scène pour pouvoir suivre le concert de Caliban. Les Allemands  sont devenus un de ces groupes de pointe du metalcore en Europe ces dernières années, notamment grâce à leur réputation de véritable machine de guerre en live. Mais ce soir la mayonnaise tarde à monter. Peut-être un public plus old-school que d’habitude, ou la fatigue de la longue journée sous le soleil, mais la participation reste un peu retenue en comparaison avec les prestations de Death Angel ou de Moonspell. Andreas Dörner et son groupe ne semblent pas trop s’en préoccuper. Ils sont quand même bien motivés à tout donner et devant la scène on s’amuse quand même bien et les circle pits et les wall-of-death ne manqueront pas non plus. Un concert pas à la hauteur de la dernière prestation que j’ai vue du groupe, mais sans doute digne d’un headliner. Un petit arrêt au biergarden pour goûter une dernière blonde et on dit adieu au Baden in Blut. Au mieux un ‘au revoir’. Ce petit festival dans le vert vaut la peine qu’on y retourne : il faut simplement espérer une autre programmation aussi bonne.

Texte : Andy Gaggioli

Photos: © 2017 by Daniel Strub, www.great-moments.ch

 

Mantar

 

Mantar

 

Heidevolk

 

Heidevolk

 

Krisiun

 

Krisiun

 

Moonspell

 

Moonspell

 

Moonspell

 

Moonspell

 

Death Angel

 

Death Angel

 

Death Angel

 

Les fans de Death Angel

 

Caliban

 

Caliban

 

Caliban

 

Biergarten

 

Festival site

 

Public en delire pour Moonspell