S’il est un manga qui à su se faire remarquer ces dix dernières années, c’est bien l’œuvre glauque et viscérale de Hajime Isayama. On s’est dit qu’à l’occasion de la sortie du 25ème volume, le temps était venu de faire un petit topo aux retardataires parmis nos bien aimés lecteurs.

Débutée en 2009, L ‘Attaque des Titans, Shingeki no Kyojin pour les plus hypes d’entre vous, est une série qui fleure bon la dark fantasy et le désespoir catatonique. Suite à une guerre ancienne entre l’humanité et des sortes de géants dont le design inspiré de Fransisco de Goya nous plonge directement au cœur de l’Uncanny Valley, les humains se sont réfugiés derrière trois rangées de hauts murs concentriques. Censés protéger nos petits culs frêles, ceux-ci sont tout ce qui nous sépare de bestioles faisant jusqu’à 15 mètres de haut et désirant par dessus tout dévorer tout ce qui bouge. En même temps, les murs ont pas bougé depuis un siècle et il font 50 mètres jusqu’au sommet, donc on est peinard, non ?

Oui, mais non. L’arrivée d’un titan plus grand encore sera l’occasion de découvrir que la sécurité n’est qu’une illusion, qu’un mur ça se pète, et que les situations catastrophiques font toujours ressortir ce que l’être humain a de meilleur en lui, surtout quand il est acculé… On se retrouve donc plongé, à travers les yeux d’une jeune recrue, dans ce monde joyeux à souhait. Évidemment, la question de la nature de cet ennemi écrasant ne sera passera pas au second plan au milieu des exaction et la quête de la signification de tout ce merdier tient en l’état toute ses promesses. En résumé, un concentré d’espoir et de joie de vivre mené de main de maître, un récit qui tient en haleine page après page, et une ambiance légèrement steam punk finement exécutée qui ne gâche rien. Alors, ça fait combien de temps que t’as pas traîné ta carcasse jusqu’au rayon manga ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.