L’image contient peut-être : texte

Jeudi 27.4, Prague

Il est 6:30 ce jeudi matin, je quitte mon appart dans un état frénétique pour rejoindre mes potos à l’aéroport… Depuis toujours, je pense que prendre l’avion et partir faire du hard loin de chez soi est l’accomplissement musical ultime, c’est se sentir pousser des ailes, c’est se sentir Iron Maiden, sauf que tu voyages en classe éco 🙂 

Nous arrivons à Prague en milieu de matinée, et déjà la soif nous assaille, nous prenons donc notre première Pilsner dans un rade assez sympa, à quelques pas du fameux Pont Charles avant d’aller jouer les touristes le temps de deux heures puis de rejoindre Attack Vertical à la salle de concert. Embrassades sincères, commérage sur le voyage des uns et des autres, première bière pour les uns, seconde voir troisième pour les autres, premières salves de blagues vaseuses, les choses sérieuses peuvent commencer!

Music Club Jizak est une très belle salle plantée en pleine banlieue de Prague, où, selon les affiches aperçues, se déroule l’underground local, que du bon en somme. Les locaux de Noisebleed et Anthems ont tour à tour distillé leur deathcore des familles, très hardcore pour les premiers, très puissant pour le second, une bonne mise en bouche.

Colossus Fall monte sur les planches devant un public clairsemé mais attentif, quelques peu décontenancé par notre hardcore sludge mais qui, au final, fera l’affaire. Vu de l’intérieur le show est ok, mais il nous manqua cette touche de netteté et de puissance que seul Attack Vertical saura apporter ce soir!

Les Fribourgeois donneront un des meilleur set qui m’est été donné de voir d’eux: puissance, précisons, bonne humeur et détermination auront fait de leur set une prestation absolument incroyable, à nouveau devant un public complètement conquis à leur cause. Guerre feu village comme on dit par chez nous (copyright connu, spolié mais complètement assumé, revendiqué même!). Pas de doute, ce mini tour est bel et bien lancé, dans les règles du lard!

Vendredi 28.4, Mlada Boleslav

Après une première nuit salvatrice, nous quittons Prague, non sans avoir été racheter un tabouret batterie, tapé la jam acoustique au shop de musique (« Country Road » de John Denver chanté à tue-tête par Edmond) puis mangé au centre ville, direction Mlada Boleslav pour le deuxième gig.

Arrivée à la salle en fin de journée, le Fararova Sluj : une cave crusty/blackmetal lovée à côté d’une petite rivière tout chou, nous sommes accueilli par Vikar, le maître des lieux… Un antre tout en pierre, fleurant bon la crasse, le tabac froid et la bière séchée, décoré de peintures faites maison, outrancières à souhaits, composées essentiellement de sorcières, de démons, de croix inversées et d’un Baphomet trônant fièrement au milieu d’un nuage de goules. L’ambiance est posée: Welcome to hell !

Le premier groupe Through the Disaster délivre un set honnête, mais sans grands reliefs, du deathcore commun, efficace mais malheureusement sans surprise. Du côté Attack Vertical / Colossus Fall la température monte gentiment, fortement conditionnée par la bière locale et les quelques shots de rhum, c’est donc avec un entrain certain que la Suisse team prend possession de la scène.

Ce soir Attack Vertical joue en second, et délivre à nouveau un set d’une furie absolue! La mission Colossus Fall s’annonce rude, mais malgré l’éthylisme latent nous jouerons un set intense, sincère et relativement en place. Je l’avoue, c’est toujours difficile d’écrire une chronique de son propre show, mais là je peux affirmer que la mission a été remplie haut la main! Quarante minutes d’une rare intensité, quand la frénésie et la furie électrique s’emparent des corps, quand la folie ne fait plus qu’un avec l’humain! À lire cela peu paraître prétentieux mais c’est tout le contraire! Le plus humblement du monde, j’ai vécu un des sets les plus intenses de ma ‘carrière’, ce moment où l’on ressent clairement ces forces virevolter, passer de corps en corps pour au final ne faire plus qu’un, le hardcore à l’état pur, sauvage, tout simplement furieux, juste comme on l’aime! Mlada: ONE LOVE!

Samedi 29.4, Ceske Budejovice

Réveil: check. Petit déjeuné: check. On peut y aller! Troisième journée qui s’annonce sympa bonnard, avec la visite de l’ossuaire de Sedlec à Kutna Hora, une église du XIIIe siècle dont l’intérieur est entièrement recouvert d’ossements humains (crânes, bassins et fémurs essentiellement). L’endroit est tour à tour magnifique, glauque, impressionnant… Il abrite pas moins de trente mille dépouilles, essentiellement des victimes de l’épidémie de peste noire qui a touché la Bohème en 1348. A voir si tu es dans le coin !

Reprise de la route direction Ceske Budejovice. Nous traversons alors une bonne partie du pays par les routes secondaires et je découvre des endroits magnifiques, les paysages vallonnés contrastent avec les champs de colza et les régions forestières, vraisemblablement des mélèzes, imposants, majestueux as fuck!

Arrivés en fin d’après-midi au MC Fabrika, où nous rencontrons Ian de ZFG, le responsable de cette tournée en terres tchèques. Le temps pour nous de papoter la moindre, d’attaquer (de continuer ?) l’apéro (faut pas déconner !) et déjà arrive l’heure du soundcheck. La salle est super, le son tabasse, c’est bien d’avoir affaire à une personne (le boss, l’autre Ian) qui connaît sa salle, son matériel, et qui sait s’en servir à bon escient !

Vihar ouvre la soirée, et nous propose un black/death bien exécuté mais trop propret à mon goût, je n’y ai pas retrouvé la furie que demande ce style. Les membres du groupe sont cependant de vraiment bons gars, et pas les derniers au bar ! Colossus Fall joue en deuxième pour cette dernière date, et malgré le fait que l’énergie du public était clairement moins présente que la veille, le set fut de nouveau une réussite, tant au niveau du son ultra puissant mixé par Ian que de notre prestation, très très carrée.

Attack Vertical monte ensuite sur les planches. A nouveau, le son massif et la très bonne acoustique de la salle, couplé a la précision et l’efficacité des titres joués me prouva une nouvelle fois que les Fribourgeois maîtrisent la scène sur le bout des doigts. C’est en place, c’est cohérent, finement amené avec des petits arrangements qui vont bien, la grosse grosse tarte dans la gueule.

Dimanche 30.4, Prague

Rien de bien excitant aujourd’hui, hormis une gueule de bois carabinée pour ma part… La fin de soirée de la veille était somme toute assez épique. Nous quittons l’appartement de Ian et Sabina (encore merci pour l’accueil !) en milieu de matinée et rejoignons le centre de Prague en attendant notre vol en début de soirée. Virée en mode touristes 2.0, cette ville est vraiment magnifique. Les bâtiments d’époque sont très bien entretenus, la peinture tons vifs des façades brillent de mille feux au soleil, c’est splendide, mais il est déjà l’heure de rentrer à la maison, l’esprit léger, le cœur rempli d’émotions.

Épilogue

Ces quatre jours passés en République Tchèque resteront pour moi un souvenir ENORME : des potes, du hard, des endroits improbables, de l’humour et de l’amour, partagés à chaque instant, sincèrement, sans aucunes arrière pensées et sans aucunes compétition. En tout point une expérience humaine incroyable. Merci à vous tous d’avoir rendu cela possible !!! Merci à Ian de ZFG Agency, aux salles et leurs équipes, merci à Noisebleed, Anthems, Through the Disaster et Vihar, merci aux gens qui sont venu secouer la tête, et merci à toi d’avoir lu cette petite review jusqu’au bout, bigup !

Ce qu’on a écouté sur la route (sans ordre particulier):

Mastodon « Emperor of Sand »
The Prodigy « The Fat of the Land »
Thy Art is Murder « Holy War »
Norma Jean « Polar Similar »
Onyx « Wakedafuckup »
TDEP « Dissociation »
Skrillex « Bangarang EP »
Manau « Dans la vallée de Dana »
Rotten Sound « Cycles »
Token « Eraser Shavings »
Abba « Dancing Queen »
Andreas & Nicolas
Code Orange « Forever »
Terrifier « Weapon of Thrash Destruction »
Isis « Celestial » + « Oceanic »
Dope DOD « Branded »
Vision of Disorder « Imprint »
Faith No More « Angel Dust »

par Mateo, le 01.05.2017 à Lancy

L’image contient peut-être : une personne ou plus

L’image contient peut-être : 1 personne, joue d’un instrument de musique et barbe

L’image contient peut-être : 1 personne, sur scène, joue d’un instrument de musique et nuit

L’image contient peut-être : 1 personne, joue d’un instrument de musique, barbe, guitare et intérieur

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes qui jouent des instruments de musique, personnes sur scène, barbe et guitare

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur scène et personnes qui jouent des instruments de musique

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes sur scène et personnes qui jouent des instruments de musique

L’image contient peut-être : 1 personne

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, guitare

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes qui jouent des instruments de musique et personnes debout

L’image contient peut-être : 1 personne, joue d’un instrument de musique

L’image contient peut-être : 1 personne, sur scène, joue d’un instrument de musique et concert

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.