Vous avez peut-être déjà entendu parler d’Annie Taylor, la ‘première personne à avoir survécu à la descente des chutes du Niagara dans un tonneau en bois’ – apparemment dans l’espoir de se faire une petite retraite au calme grâce à l’écho médiatique de sa petite aventure (l’utilisation du mot ‘première’ m’angoisse, mais enfin, l’être humain contient des multitudes, hein). S’il y a quelque chose de désespéré et d’absurde dans cet énoncé, zéro désespoir en revanche dans la musique d’Annie Taylor. Le groupe lorgne du côté de la dreampop lo-fi grungey psyché et volontairement un peu kitsch, la batterie et les guitares sont quant à elles lourdes et les mélodies vocales ultra-légères. C’est fun et très compétant dans la vibe recherchée, sans prétention et intéressant, dépassant les références musicales évoquées : carton (tonneau ?) plein.

annietaylor.bandcamp.com
Note : 4/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.