Domino/Musivertrieb

Anna Calvi avait sorti en 2018 l’album le plus sexuel de l’année et l’avait magistralement interprété sur scène. Pour faire durer l’orgasme musical, elle a choisi en 2020 de sortir des versions revisitées de quelques-uns des morceaux de l’album. Il n’est ici donc pas question de matériel inédit, mais de redonner un nouveau souffle à la sublime et sensuelle ballade ‘Swimming Pool’ qu’elle chante en harmonie avec Julia Holter. ‘Hunter’, murmurés, le souffle haletant, est un peu moins inspiré pourtant. Sur ‘Eden’, Calvi partage l’affiche avec Charlotte Gainsbourg. L’idée même de la rencontre entre ces deux artistes attise une excitation certaine, les deux univers se mêlant parfaitement. Sur ‘Don’t Beat the Girl out of my Boy’, elle unit son talent à celui de Courtney Barnett qui lui offre un côté plus électrique et brut mais toujours dépouillé. La version de ‘Wish’ en compagnie de Idles a elle été bien retravaillée pour un résultat tout en retenue qui ne marque pas les esprits. Un album voilé de plusieurs couches. Un amuse-bouche en attendant le nouvel arrivage, qui offre des duos sympathique, mais ne nous fera pas diminuer l’impatience d’un vrai nouvel album de cette artistes incroyablement inspirée.

Note 3/5

www.annacalvi.com

A propos de l'auteur

Articles similaires