Anarchy-Ride-or-Die-11

Anarchy Ride or Die est un film particulier qui raconte les batailles d’un clan de motards hors-la-loi engagés dans une guerre contre la police.


«The Tragedy of Cymbeline, King of Britain» est une pièce de théâtre de William Shakespeare écrite vers 1611, elle est l’une des moins connues de l’écrivain. Les pièces du dramaturge anglais sont régulièrement adaptées au cinéma. La plus connue n’est autre que «Roméo et Juliette» que l’on a pu voir à toutes les sauces. D’autres moins populaires tels que «Henry V» sorti en 1991 «Hamlet» en 1996 et «Magbeth» cette année ont tous en commun d’être des films à connotation historique.

Il y a aussi eu des réappropriations de ses pièces pour les mettre dans un contexte actuel. C’est le cas de cette production américaine. Contrairement aux essais précédents qui étaient souvent des échecs cinématographiques, ce long-métrage nous captive dès son lancement par son originalité et sa mise en scène particulière. En effet, le producteur Michael Almereyda a eu l’idée de génie de laisser les dialogues originaux de l’écrivain et de les faire sortir de la bouche de ses truands. Cela perturbe quelque peu le spectateur non-averti, mais rend le film beaucoup plus intéressant et unique. Il fallait quand même oser.

Anarchy-Ride-or-Die-9

Le scénario n’est malheureusement pas à la hauteur des espérances, il est très brouillon, saccadé et on arrive difficilement à rentrer dans l’histoire qui est assez complexe. Le thème central du film est la vengeance. Depuis des années Cymbeline, Roi des Bretons (motards) maintient difficilement la paix avec les Forces Romaines (Police). Lassé de verser un tribut à son envahisseur et poussé par sa seconde épouse à mettre un terme à cette collaboration, Cymbeline doit à présent se battre sur deux fronts pour sauvegarder l’honneur de sa famille. Sa fille Imogen est amoureuse de Posthumus, un jeune voyou banni du clan. Les deux prétendants se sont promis amour et fidélité, mais le reste de la famille n’accepte pas cet accord, en particulier Cloten, le premier fils de la reine dont Imogen était destinée.

https://www.youtube.com/watch?v=6pnUwNXc6CY

D’autre part, la romance de Posthumus attise les convoitises, de retour parmi les siens, il est lui aussi provoqué par un concurrent qui doute de l’honnêteté de sa bien-aimée et compte bien profiter de la situation…

Ce thriller annoncé comme violent ne l’est pas vraiment. Les crimes sont rares, sobres et filmés en musique, il y a certes quelques cadavres, mais la violence est très discrète. Quant aux acteurs, ils ne sont pas très crédibles. Les deux protagonistes principaux Penn Badgley et Dakota Johnson nous offrent un amour platonique. Milla Jovovich qui représente la reine ne fait que quelques brèves apparitions. Son rôle de conspiratrice manque de crédibilité quant à Ed Harris, il incarne plus le rôle de père soucieux du bien-être de ses enfants que celui de chef de gang.

Ce film n’a été que nominé Section Orizzonti à la Mostra de Venise en 2014, c’est une bien maigre reconnaissance pour un film qui malgré ses défauts sort vraiment de l’ordinaire.

A noter que ce Blu-Ray ne contient aucun bonus mis à part les bandes-annonces.

Alain Baruh

 

Anarchy-Ride-or-Die-3-538x800Anarchy Ride or Die (Drame américain)
Titre original: Cymbeline
Réalisateur: Michael Almereyda
Avec: Ethan Hawke (Iachimo), Ed Harris (Cymbeline), Milla Jovovich (The Queen), John Leguizamo (Pisanio), Penn Badgley (Posthumus), Dakota Johnson (Imogen), Anton Yelchin (Cloten), Peter Gerety (Dr. Cornelius), Kevin Corrigan (the Hangman), Vondie Curtis-Hall (Caius Lucius), James Ransone (Philario), Spencer Treat Clark (Guiderius) & Bill Pullman (Sicilius Leonatus).
Durée: 94 minutes
Praesens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.