Quelques minutes après sa prestation à l’Irreversible Festival, Alice Torrent nous rejoint dans un coin du Festival pour nous accorder une entrevue :

Merci de nous accorder un peu de ton temps. Ça a été ?
Oui, il faisait froid (rires).

Oui c’est vrai. Tu es de Monthey à la base ?
Oui.

C’est amusant parce qu’avant cette année, j’avais jamais entendu parler de toi. Tu as fait d’autres choses auparavant ?
Non, j’avais jamais rien fait écouter avant. Mon tout premier concert c’était le 18 novembre dernier pour le vernissage. À la base je suis employée de commerce, mais j’ai toujours fait de la musique depuis toute petite, mais j’avais jamais rien trop fait de concret jusque là. J’aurais bien aimé pouvoir faire des concerts avec mes autres groupes, mais bon, ça s’est pas fait…

Tu chantais aussi ?
Oui, je composais également la plupart des morceaux. Mais bon, au bout d’un moment, il y a un membre qui part parce qu’il est trop occupé, etc… Tandis que là c’est mon projet, du coup c’est moi qui décide (rires) et il ressemble exactement à ce que je pensais.

Tu as recruté les musiciens sur le tas ou tu les connaissais ?
Alors Dom, le guitariste, je le connaissais et sinon c’était des rencontres. Ils sont extraordinaires, autant musicalement qu’humainement. Ils m’ont aussi vachement aidé.

Ils viennent tous de la région ?
Sonja est suisse allemande, Dom est de Monthey, Sam de Sierre et Jordan est français.

Et tu prépares un nouvel album ?
Oui, enfin je suis un peu frustrée parce qu’on enchaine les concerts du coup, j’ai pas vraiment le temps de bosser de nouveaux morceaux. J’ai plein de pages remplies et d’idées nouvelles.

Okay. Et sinon, là en live j’ai eu de la peine à comprendre tes textes, mais globalement tu parles de quoi ?
C’est souvent en rapport avec la sonorité du morceau. Il y a juste un morceau : “my home”, où j’ai écrit les paroles avant, mais c’est plus difficile de composer avec des paroles déjà écrites.

D’accord. Et tu penses quoi de cette première édition de l’Irréversible ?
Ben franchement chapeau. Faut en avoir pour lancer un truc pareil avec des têtes d’affiches pareilles. Faut assumer derrière. Ils sont une bonne équipe et il y a une bonne énergie.

Merci beaucoup et à bientôt !
Merci à toi !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.