Un peu de poésie dans ce monde de brute grâce à la méthode paramédicale de la troupe d’Agonir. ‘Et les droits de l’homme s’effacent …’ est un vrai plaidoyer à la vie et aux droits des minorités non-représentées. Vous dites ‘crust’, je vous dis santé! Pas l’ombre d’un doute dès l’atterrissage de la cellule sur la première galette du combo : ça bastonne sec ! Accords plaqués, section rythmique atomique et voix endiablées. [Dam / Urgence Disk]

www.agonir.bandcamp.com