‘Est-ce que tu te réinventes et tentes de penser au futur ? Est-ce que tu refais ce que tu as déjà fait pour contenter les gentes qui sont déjà là ? (…) Est-ce que ça a de l’importance ? Il y a vraiment beaucoup de questions, et tu essaies de ne pas les laisser contrôler tout ce que tu fais, mais leur ombre plane’ dit Maynard James Keenan dans son interview de février avec Rolling Stone. Et, effectivement, comment décider d’une direction artistique lorsqu’on fait partie d’un groupe cultissime dont le dernier album date de 2004 ? Et bien, on crée. Vaste postulat, donc. Quatorze ans après ‘Emotive’, album de covers de chansons engagées parfaitement timé pour les présidentielles US qui verront George W. Bush se faire réélire ; difficile de ne pas faire de parallèles. ‘Eat the Elephant’, comme son titre l’indique, invite l’auditeur.ice à remettre en cause le pouvoir en place, poser ses propres questions, et surtout, trouver ses propres réponses. Produit par Dave Sardy (LCD Soundsystem, Oasis), on y parle pêle-mêle apocalypse nucléaire (‘So Long and Thanks for all the Fish’, clin d’oeil au Guide du Voyageur Intergalactique), lutte des classes (The Doomed – ‘doomed are the poor, doomed are the peaceful’), législation autour des armes à feux (‘TalkTalk’, tristement d’actualité), aliénation technologique (Disillusioned – ‘dis- and re-connect to the dissonance now, you were never an island’). Musicalement, A Perfect Circle fait ici ce que le groupe a toujours su faire : transcender les styles tout en incorporant de nouvelles sonorités à leur musique. On reste donc fermement planté entre le rock alternatif et le metal avec une solide couleur industrielle, et on y rajoute synthés Depeche Mode-esques et beats subtilement trap. Ancré dans son époque sans y être coincé, ‘Eat the Elephant’ est topical et important, et le sera pour longtemps – sauf si l’apocalypse nucléaire nous tombe sur le coin de la gueule, j’entends.

www.aperfectcircle.com

Note : 4/5

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.